Gymnocalycium rosae H. Till

Sous-genre : Gymnocalycium

Espèce non reconnue par Graham Charles
Espèce non reconnue par Detlev Metzing
Espèce reconnue par « The Plant List »
 
 

 

Gymnocalycium rosae a été publié par H.Till en 1995 et dans sa publication il apparentait ce taxon à Gymnocalycium kieslingii. Il faut noter que l’origine de Gymnocalycium rosae se situe à plus de 200 km au nord de l’aire originelle de Gymnocalycium kieslingii et constitue de ce fait l’extension la plus septentrionale du sous-genre Gymnocalycium.

G. Charles se range à cette idée et confirme cette synonymie avec Gymnocalycium kieslingii, ce que fait également Detlev Metzing.

D’autres auteurs (Milt) voient en G. rosae une variété de Gymnocalycium amerhauseri.

Extrait de la description : tige sphérique comprimée, 42-68 mm de haut. 55-80 mm de diamètre, habituellement enfoncée dans le sol d’un tiers à la moitié. Habituellement forte racine pivotante avec de nombreuses racines latérales. Epiderme vert olive foncé, terne. Côtes 8/7, droites, larges, séparés par des rainures longitudinales profondes (en particulier dans la moitié supérieure du corps), des dépressions transversales arrondies et moins profondes séparent des tubercules. Ces tubercules sont sur le sommet des côtes et peuvent presque s’étendre jusqu’à la prochaine aréole inférieure. En général, cependant, ces tubercules sont aplatis à la base, en particulier sur les jeunes plants, et mesurent 22 à 30 mm de large. Les aréoles sont ovales à rondes, 4 x 3-3 x 3 mm de diamètre, immergé dans les plis peu profonds du corps, elles portent sur le dessus une laine  blanc jaunâtre qui devient rapidement grise puis peut disparaître. Epines 5-7, toutes radiales et minces, les jeunes sont souples, souvent fragiles, latérales : 2-3 paires 8-10 mm de long, d’autres, dirigées vers le bas sont plus courtes, 5-6 mm, jaune à base rouge ou brun, dans la vieillesse cassant, de sorte que les vieilles aréoles sont souvent sans épines.
Fleurs en forme d’entonnoir, 60 mm de long, 52 mm de diamètre, à l’anthèse grandes ouvertes, blanc avec la gorge rouge. Le péricarpe est épais, conique, 20 mm de long, à la base 6 mm, au-dessus 13 mm de diamètre, vert olive foncé avec de larges écailles, bordées de blanc, qui rejoignent progressivement les pétales extérieurs, 20-31 mm de long, 9 mm de large, le plus bas vert olive avec une bordure blanche. Pétales intérieurs largement lancéolées, 28 mm de long, 9 mm de large, plus petits vers l’intérieur, jusqu’à environ 21 mm de long et 6 mm de large au sommet, blanc pur à l’ivoire. Etamines vert clair disposées sans espace intermédiaire sur la paroi du tube rose, légèrement incurvée. Anthères jaune, ronds, 1,5 mm de diamètre, pollen jaune. Pistil (le stigmate atteint les étamines secondaires), sans stigmate 11 mm de long, 2 mm d’épaisseur à la base, vert, vers le haut blanc. Le stigmate est petit, 5 mm de long avec 10 lobes jaunâtres. La cavité de l’ovaire oblongue, 14 mm de long, 6 mm de large au sommet, avec une paroi blanc en forme de coeur.
Fruit elliptique, 25 mm de longueur, 11 mm de diamètre, ouverture longitudinale à maturité. Graines sphériques allongées, 1,5 mm, 1,2 mm d’épaisseur, revêtement qui peut facilement être enlevé. 
Habitat : Argentine, province de Salta, dans la région de La Candelaria, sur une colline broussailleuse à El Bret, 850 m d’altitude.

Gymnocalycium rosae BKS 111

Gymnocalycium kieslingii (rosae BKS 111). El Desmonte 1230 m, Catamarca, Argentine
Sujets de 7 ans issus d’un semis de graines Kakteen Piltz réf. : 2007/3019

Gymnocalycium rosae BKS 111

Gymnocalycium kieslingii (rosae BKS 111). Mêmes sujets

Gymnocalycium rosae BKS 111

Gymnocalycium kieslingii (rosae BKS 111). Mêmes sujets

Gymnocalycium kieslingii (rosae BKS 111)

Gymnocalycium kieslingii (rosae BKS 111). Même sujet à 9 ans.

Gymnocalycium kieslingii (rosae BKS 111. Même sujet à 10 ans.

Gymnocalycium kieslingii (rosae BKS 111. Même sujet à 10 ans.

Gymnocalycium rosae BKS 111

Gymnocalycium kieslingii (rosae BKS 111).
Coupe longitudinale d’une fleur