Gymnocalycium gaponii Neuhuber

Sous-genre : Gymnocalycium

 

HUNT (New Cactus Lexicon – 2006) : G. taningaense
LODÉ (Taxonomy of the Cactaceae – 2015) : Taxon non pris en compte
CHARLES (Gymnocalycium in Habitat & Culture – 2008) : G. erinaceum
TILL, AMERHAUSER & TILL (Gymnocalycium – 2008) : G. gaponii
Selon le tableau de Graham Evans publié par G. Charles dans The Cactus Explorer 21 (2018)

Récemment décrit par Neuhuber (Neuhuber, G.: Gymnocalycium gaponii, eine neue Art von der Westseite der Sierra Grande in Argentinien. – Gymnocalycium 14(3), p. 409–412 (2001)), Gymnocalycium gaponii Neuhuber spec. nov. est mis en synonymie avec Gymnocalycium erinaceum Lambert par Graham Charles sans que ce point de vue ne soit développé dans son ouvrage ni qu’une photographie ne vienne illustrer cette espèce. Le type provient d’Argentine, Province de Córdoba, près de la ville de Villa Rafael Benegas, 900 m d’altitude.

Detlev Metzing met également en synonymie ce taxon avec Gymnocalycium erinaceum Lambert et l’illustre dans son ouvrage.

En 2015, dans Cactaceae etc.3 / 2015, pages 116, Ivan Milt a fait de ce taxon une sous-espèce de Gymnocalycium capillaense : Gymnocalycium capillaense (Schick) Backbg. var. gaponii (Neuhuber) I. Milt stat.

Il semblerait que de récentes observations sur sa répartition dans la nature ne viennent que confirmer sa très grande proximité avec Gymnocalycium capillaense, ce qui milite pour n’en faire, au mieux, qu’une variété de ce taxon.

En 2008, G. Neuhuber dans son article : Neuhuber, G.: Eine schöne Neuheit aus einem altbekannten Gebiet: Gymnocalycium gaponii subsp. geyeri. – Gymnocalycium 21(1), p. 751-754 (2008) crée une nouvelle sous-espèce : Gymnocalycium gaponii subsp. geyeri Neuhuber, subsp. nov. originaire d’Argentine, Province de Córdoba, au nord d’Ambul, à 1350 m d’altitude.

 

Dans son article intitulé : Eine neue Subspezies von Gymnocalycium gaponii Neuhuber – Gymnocalycium 32(1)2019, l’auteur Radomir Repka rattache le taxon Gymnocalycium gaponii à l’agrégat Gymnocalycium erinaceum défini comme rassemblant les Gymnocalycium présentant les caractéristiques suivantes :

Une tige petite, des épines dont la base est de couleur rouge à brun-rouge, des fleurs blanches à roses un fruit de forme ovale ou courtement fusiforme ainsi que des graines de taille réduite. De plus tous les taxons appartenant à cet agrégat en dehors de Gymnocalycium campestre ont le même niveau de diploïdie (2n=22) (tétraploïde pour G. campestre).

Les taxons de cet agrégat sont, par ordre alphabétique :

G. amerhauseri, G. amerhauseri ssp altagraciense, G. campestre, G. erinaceum, G. erinaceum var. paucisquamosum, G. gaponii, G. gaponii ssp geyeri, G. kuehhasii, G. kulhanekii, G. ilseae, G. papschii, G. pinali, G. taningaense ssp fuschilloi et G. walteri.

 

 

Gymnocalycium gaponii B 42.

Gymnocalycium capillaense v. gaponii (gaponii B 42). Argentine
Sujet de 5 ans issu de semis Kakteen Piltz réf. : 29/10/2005

Gymnocalycium gaponii B 42.

Gymnocalycium capillaense v. gaponii (gaponii B 42). Détail


 

Gymnocalycium gaponi ?

Gymnocalycium gaponii ?
Ce sujet provient d’un semis de graines A. de Barmon réf. : 2005/415, attribué à G. berchtii LB 320. H. Vertongen pense qu’il pourrait s’agir d’un G. gaponi tandis que G. Neuhuber penche plutôt pour un G. erinaceum

Même sujet, détail

Même sujet, détail

Gymnocalycium berchtii LB 320

Même sujet (11 ans) acheté sous le nom de Gymnocalycium berchtii mais qui doit être rapproché de Gymnocalycium capillaense v. gaponii

Gymnocalycium berchtii LB 320

Autre sujet du même semis


Gymnocalycium capillense var. gaponii HV 1244

Gymnocalycium capillense var. gaponii HV 1244

Gymnocalycium capillense var. gaponii HV 1244. Campo Sahu, Cordoba, Argentine.
Sujets de 3 ans issus d’un semis de graines L. Bercht, réf. : 2017/2979

Gymnocalycium capillense var. gaponii HV 1244

Gymnocalycium capillense var. gaponii HV 1244. Détail.