Gymnocalycium intertextum Backbg. ex Till var. moserianum (Schütz) l. Milt comb. et stat. nov.

Sous-genre : Trichomosemineum

 

HUNT (New Cactus Lexicon – 2006) : Taxon non pris en compte
LODÉ (Taxonomy of the Cactaceae – 2015) : Taxon non pris en compte

CHARLES (Gymnocalycium in Habitat & Culture – 2008) : Taxon non pris en compte
TILL, AMERHAUSER & TILL (Gymnocalycium – 2008) : Taxon non pris en compte
Selon le tableau de Graham Evans publié par G. Charles dans The Cactus Explorer 21 (2018)

 
 

Gymnocalycium moserianum ne dispose pas d’une description valide du fait de la non conservation du type par Schütz en 1966. En 1988, Piltz menait une étude approfondie sur Gymnocalycium moserianum et Gymnocalycium intertextum qu’il concluait en affirmant que ces deux taxons poussant dans la même zone et présentant une grande similitude devaient être considérés comme une seule et même espèce.

Dans le même esprit, en 2015, I. Milt proposait une nouvelle combinaison Gymnocalycium intertextum var. moserianum (Schütz) Milt (Milt, I.: Nove kombinace v rodé Gymnocalycium. – Cactaceae etc. 25(3): 116 (2015)) mais cette combinaison était jugée invalide.


Plus tard, les experts conviennent de le mettre en synonymie avec Gymnocalycium ochoterenae par l’intermédiaire de Gymnocalycium intertextum dont il se rapproche par la spination (Gymnocalycium ochoterenae ssp intertextum fa moserianum Lambert).


J. Lambert, dans sa publication Nieuwbeschrijving – Gymnocalycium intertextum fma moserianum form. nov. Een van oudsher bekende vorm krijgt eindelijk een statuut, Succulenta jaargang 87 (1) 2008, considère que Gymnocalycium intertextum mérite le statut d’espèce et que Gymnocalycium moserianum deviendrait dans ce cas une variété de Gymnocalycium intertextum. Il réfute l’idée que ces taxons puissent être recombinés avec Gymnocalycium ochoterenae (sous forme de sous-espèce) bien qu’il admette une certaine proximité entre eux.

Selon J. Lambert, la forme moserianum est très constante avec des côtes larges et aplaties et des épines radiales ne se chevauchant pas tandis que le sujets de la forme intertextum sont très variables entre le stade juvénile et le stade adulte.


En 2018, I. Milt dans sa publication : Milt, I. (2018): New combinations in the genus Gymnocalycium. – Cactaceae etc. 25(3): p. 116, poursuit son idée de 2015 et positionne Gymnocalycium moserianum en tant que variété de Gymnocalytium intertextum : Gymnocalycium intertextum Backbg. ex Till var. moserianum (Schütz) l. Milt comb. et stat. nov.

 

Se reporter à la page Gymnocalycium moserianum Schutz pour voir davantage de photographies

Gymnocalycium intertextum fa moserianum TOM 460.2

Gymnocalycium intertextum fa moserianum TOM 460.2. Taninga, road to Cuchiyaco, Cordoba, Argentine, 997 m, wild seeds.
Sujets issus de semis de 10 mois L. Bercht réf. : 2019/1831


Gymnocalycium intertextum fa moserianum VS 910

Gymnocalycium intertextum fa moserianum VS 910

Gymnocalycium intertextum fa moserianum VS 910. Villa Viso, Las Palmas, Cordoba, Argentine.
Sujets de 10 mois issus d’un semis de graines L. Bercht réf. : 2019/1832