Gymnocalycium erinaceum Lambert

Sous-genre : Gymnocalycium

 

HUNT (New Cactus Lexicon – 2006) : G. erinaceum
LODÉ (Taxonomy of the Cactaceae – 2015) : G. erinaceum
CHARLES (Gymnocalycium in Habitat & Culture – 2008) : G. erinaceum
TILL, AMERHAUSER & TILL (Gymnocalycium – 2008) : G. erinaceum
Selon le tableau de Graham Evans publié par G. Charles dans The Cactus Explorer 21 (2018)

 

 

Graham Charles et Detlev Metzing reconnaissent cette espèce Gymnocalycium erinaceum qui est décrite comme non cespiteuse, globuleuse, glauque et d’environ 5 cm de haut et 6 cm de large. Elle est pourvue en moyenne de 12 côtes supportant des aréoles laineuses munies de 7 à 9 épines radiales remarquables par leur base rouge foncé à noir. Une ou deux épines centrales sont similaires aux radiales, quoiqu’un peu plus longues. Les fleurs sont blanches, en forme d’entonnoir.

La forme Gymnocalycium erinaceum v. paucisquamosum Piltz illustrée ci-après et se distinguant essentiellement par une taille plus importante que l’espèce et par une couleur des fleurs plus rose, n’est pas reconnue par ces deux auteurs.

Au-delà, ils mettent en synonymie avec Gymnocalycium erinaceum :
Gymnocalycium gaponii Neuhuber et
Gymnocalycium papschii H. Till

 

Dans son article intitulé : Eine neue Subspezies von Gymnocalycium gaponii Neuhuber – Gymnocalycium 32(1)2019, l’auteur Radomir Repka rattache le taxon Gymnocalycium gaponii à l’agrégat Gymnocalycium erinaceum défini comme rassemblant les Gymnocalycium présentant les caractéristiques suivantes :

Une tige petite, des épines dont la base est de couleur rouge à brun-rouge, des fleurs blanches à roses un fruit de forme ovale ou courtement fusiforme ainsi que des graines de taille réduite. De plus tous les taxons appartenant à cet agrégat en dehors de Gymnocalycium campestre ont le même niveau de diploïdie (2n=22) (tétraploïde pour G. campestre).

Les taxons de cet agrégat sont, par ordre alphabétique :

amerhauseri, G. amerhauseri ssp altagraciense, G. campestre, G. erinaceum, G. erinaceum var. paucisquamosum, G. gaponii, G. gaponii ssp geyeri, G. kuehhasii, G. kulhanekii, G. ilseae, G. papschii, G. pinalii, G. taningaense ssp fuschilloi et G. walteri.

Gymnocalycium erinaceum

Gymnocalycium erinaceum;
Sujet de 7 ans issu d’un semis de graines A. de Barmon réf. : GK 4050/93

Gymnocalycium erinaceum

Gymnocalycium erinaceum. Même sujet que ci-dessus.

Gymnocalycium erinaceum

Gymnocalycium erinaceum. Détail de la spination


Gymnocalycium erinaceum P 381

Gymnocalycium erinaceum P 381

Gymnocalycium erinaceum P 381

Gymnocalycium erinaceum P 381

Même sujet à 17 ans


Gymnocalycium erinaceum RFPA 207-01

Gymnocalycium erinaceum RFPA 207-01

Gymnocalycium erinaceum RFPA 207-01. 9km Nord Inti Huasi, Cordoba, Argentine, 910 m.
Semis d’un an issu d’un semis de graines A. Laroze & F. Heriot

Gymnocalycum erinaceum RFPA 207.01

Mêmes sujets à 5 ans.


Gymnocalycium erinaceum (gaponi)

Gymnocalycium gaponii B 42.

Gymnocalycium erinaceum (gaponii B 42).

Gymnocalycium gaponii B 42.

Gymnocalycium erinaceum (gaponii B 42).


Gymnocalycium erinaceum (papschii)

Gymnocalycium papschii WP 89-83/111

Gymnocalycium erinaceum (papschii WP 89-83/111).

 

Gymnocalycium papschii SNE 04-083-249.

Gymnocalycium erinaceum (papschii SNE 04-083-249).

Gymnocalycium erinaceum (papschii WP 89-83/111).