Gymnocalycium ferrarii v. hossei

Sous-genre : Scabrosemineum

HUNT (New Cactus Lexicon – 2006) : Taxon non pris en compte
LODÉ (Taxonomy of the Cactaceae – 2015) : Taxon non pris en compte
CHARLES (Gymnocalycium in Habitat & Culture – 2008) : Taxon non pris en compte
TILL, AMERHAUSER & TILL (Gymnocalycium – 2008) : Taxon non pris en compte
Selon le tableau de Graham Evans publié par G. Charles dans The Cactus Explorer 21 (2018)
 
 

Décrit en 1981 par Rausch comme Gymnocalycium ferrarii, Graham Charles, de même que Detlev Metzing, proposent d’en faire une sous-espèce de Gymnocalycium glaucum dont il ne se distinguerait que par une taille plus petite et une aire d’habitat disjointe.

Je n’ai pas trouvé trace de la description de ce taxon. Si un visiteur peut me donner des renseignements sur son origine, sa description, au moyen du formulaire ci-dessous, je lui en saurais gré.

 

En 2021, dans la revue Cactus Adventures International, qu’il a créée et qu’il publie depuis 1988, Joël Lodé reconsidère le taxon Gymnocalycium ferrarii ainsi que les taxons associés : Gymnocalycium ferrarii subsp. evae et Gymnocalycium glaucum subsp. ferrari et les recombinent au profit de Gymnocalycium hossei subsp. ferrarii* (Rausch) Lodé comb. nov.

L’examen des graines de ces différents taxons comparés à celles de Gymnocalycium hossei montrent clairement leur plus grande proximité avec celles de Gymnocalycium hossei. La présence d’arille sur les graines de Gymnocalycium ferrarii est un argument supplémentaire à son rapprochement avec Gymnocalycium hossei qui en dispose au contraire de celles de Gymnocalycium glaucum qui en sont dépourvues. De plus, il se réfère à l’étude moléculaire de Demaio et al. (2011) qui a confirmé que Gymnocalycium glaucum était en fait plus proche de Gymnocalycium rhodantherum, tous deux éloignés des deux autres. Enfin, la répartition géographique de ces différents taxons donne un argument supplémentaire : l’aire de distribution de Gymnocalycium ferrarii se situe à l’intérieur l’aire de répartition du complexe Gymnocalycium hossei.

Gymnocalycium ferrarii v. hossei JO 121
Gymnocalycium glaucum (ferrarii v. hossei JO 121). Carrizal, La Rioja, Argentine.
Origine Jan Paul Betlem
Gymnocalycium ferrarii v. hossei JO 121
Gymnocalycium glaucum (ferrarii v. hossei JO 121)
Même sujet un an plus tard
Gymnocalycium ferrarii v. hossei JO 121
Gymnocalycium glaucum (ferrarii v. hossei JO 121)
Même sujet un an plus tard
Gymnocalycium glaucum (ferrarii v. hossei JO 121)
Gymnocalycium glaucum (ferrarii v. hossei JO 121) à 9 ans
Gymnocalycium glaucum (ferrarii v. hossei JO 121) à 9 ans
Gymnocalycium glaucum (ferrarii v. hossei JO 121) à 10 ans
Gymnocalycium glaucum ssp ferrarii (ferrarii v. hossei JO 121) à 12 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.