Gymnocalycium platygonum

(Till et Till) Pilbeam

Sous-genre : Trichomosemineum

 

HUNT (New Cactus Lexicon – 2006) : Taxon non pris en compte
LODÉ (Taxonomy of the Cactaceae – 2015) : Taxon non pris en compte

CHARLES (Gymnocalycium in Habitat & Culture – 2008) : Taxon non pris en compte
TILL, AMERHAUSER & TILL (Gymnocalycium – 2008) : Taxon non pris en compte
Selon le tableau de Graham Evans publié par G. Charles dans The Cactus Explorer 21 (2018)

 

 

Les taxons :
* Gymnocalycium bodenbenderianum  (Hosseus ex Berger) AW Colline
* Gymnocalycium kozelskyanum Schütz

* Gymnocalycium paucispinum (Backeberg ex H. et W. Till) H. Till
* Gymnocalycium piltziorum Schütz
* Gymnocalycium platygonum (Till et Till) Pilbeam
* Gymnocalycium riojense Fric ex Till et Till
sont étroitement liés par leur longue histoire et de multiples combinaisons nomenclaturales les ayant alternativement unis ou séparés. Il est donc utile de prendre connaissance de l’histoire de chacun de ces taxons et des nombreuses sous-espèces ou variétés pour mieux comprendre la vision actuelle des différents spécialistes qui n’ont pas une approche unanime sur leurs rangs taxonomiques respectifs.

Voici une tentative de classement chronologique montrant l’évolution de la perception que les spécialistes ont eu de chacun de ces 6 taxons :


Gymnocalycium platygonum est un taxon couramment rencontré dans les collections et dans le commerce bien que ce nom soit invalide.

G. Charles ne l’évoque pas dans son ouvrage mais de nombreux auteurs s’accordent pour mettre en synonymie ce taxon avec Gymnocalycium bodenbenderianum dont il ne constitue qu’une forme particulièrement aplatie.


Cependant, courant 2014, le groupe de travail international sur le genre Gymnocalycium (AGG à Eugendorf en Autriche), a entériné le rattachement de la pléthore de taxons infraspécifiques de Gymnocalycium riojense à Gymnocalycium bodenbenderianum dans une mesure de simplification et de cohérence, dont notamment : Gymnocalycium bodenbenderianum var. paucispinum fa. platygonum (H. Till & W. Till) F. Berger, Amerhauser & Sedlmeier.


En 2018, I. Milt publiait : New combinations in the genus Gymnocalycium. – Cactaceae etc. 25(3): p. 116. Dans cette publication, l’auteur hausse au rang d’espèce à part entière ce taxon : Gymnocalycium platygonum (Schiitz ex Till & W, Till) I. Milt comb. et stat. nov.


Gymnocalycium platygonum P 216

Gymnocalycium bodenbenderianum fa platygonum P 216

Gymnocalycium platygonum P 216. La Rioja Ouest de la Sierra Malanzan 750 m, La Rioja, Argentine.
Origine Jan Paul Betlem

Gymnocalycium bodenbenderianum fa platygonum P 216

Gymnocalycium platygonum P 216. Détail

Gymnocalycium bodenbenderianum fa platygonum P 216

Gymnocalycium platygonum P 216. Même sujet à 16 ans.


Gymnocalycium platygonum LB 1161

Gymnocalycium bodenbenderianum fa platygonum LB 1161.

Gymnocalycium platygonum LB 1161 (le Gymnocalycium en fleur à gauche). 3 km à l’Ouest de Ramblones, 400 m, Catamarca, Argentine.
Sujets de 9 ans issus d’un semis de graines L. Bercht réf. : 2007/1941. Un mélange s’est produit chez le producteur et les deux sujets de droite ne sont pas de la forme platygonum.

Gymnocalycium bodenbenderianum fa platygonum LB 1161.

Gymnocalycium bodenbenderianum fa platygonum LB 1161. 3 km à l’Ouest de Ramblones, 400 m, Catamarca, Argentine.
Sujets de 10 ans issus d’un semis de graines L. Bercht réf. : 2007/1941. Un mélange s’est produit chez le producteur et les deux sujets présentés ci-dessus, bien qu’achetés en tant que G. bodenbenderianum fa platygonum ne sont pas de la forme platygonum.

Même sujet que ci-dessus à 11 ans.