Gymnocalycium cabreraense Schädlich, Bercht & Melojer

Sous-genre : inconnu

 

HUNT (New Cactus Lexicon – 2006) : non évalué
LODÉ (Taxonomy of the Cactaceae – 2015) : non évalué

CHARLES (Gymnocalycium in Habitat & Culture – 2008) : non évalué
TILL, AMERHAUSER & TILL (Gymnocalycium – 2008) : non évalué
Selon le tableau de Graham Evans publié par G. Charles dans The Cactus Explorer 21 (2018)

 

Le taxon Gymnocalycium cabreraense a été valablement publié par Schädlich, Bercht & Melojer, dans l’article: A sensational discovery from the utmost northwest of Paraguay –Gymnocalycium cabreraense spec. nov., Schütziana 9(2018)2, pp. 3-16.

Il s’agit d’un magnifique Gymnocalycium provenant d’un endroit isolé du Gran Chaco au Paraguay, au pied du Cerro Cabrera, à l’extrême nord-ouest de ce pays. L’accès au Cerro Cabrera est très difficile du fait de routes impraticables et ce n’est qu’après plusieurs tentatives que les auteurs parvinrent à accéder au site ou vit une belle population de tous âges. Ce taxon pousse sur les pentes rocheuses du Cerro Cabrera en compagnie de Gymnocalycium mendozaense Bercht & Schädlich, Gymnocalycium pflanzii (Vaupel) Werdermann, Cleistocactus baumannii (Lem.) Lem., Cereus hankeanus F.A.C. Weber ex K. Schum., Castellanosia caineana Cárdenas et Bromelia spec.

Principales caractéristiques de ce taxon : (voir la publication originelle pour plus de détails)

  • Tige : globuleuse, grande, (120 mm de large et 70 mm de haut), vert grisâtre mat à gris bleu, racines fibreuses,
  • Epines : 5 (-7) raides plus ou moins recourbées (10 mm-17 mm de long), brun noirâtre à brun rouge foncé, puis gris,
  • Aréoles : rondes à légèrement elliptiques, initialement revêtues de laine blanchâtre, puis grisâtres et nues, 0,4 mm de diamètre,
  • Fleurs : jusqu’à 60 mm de long, en forme d’entonnoir, jusqu’à 40 mm de large, blanchâtres, gorge pourpre-rouge,
  • Fruit: elliptique, rouge bleuté à maturité, atteignant 12 mm de long et 9 mm de large, avec quelques petites écailles gris-blanchâtres, 2,5 mm de large et 1-1,5 mm de long, déhiscent verticalement, pulpe blanchâtre, env. 300 à parfois 500 graines.

Ce nouveau taxon possèdent de nombreuses caractéristiques uniques et diffère de toutes les autres espèces de Gymnocalycium. Il diffère de Gymnocalycium chiquitanum Cárdenas, de Gymnocalycium paediophilum Ritter et Schütz et de Gymnocalycium chacoense Amerhauser par un caractère non cespiteux, une tige aplatie portant moins de côtes, lesquelles ne sont pas divisées en tubercule. La structure des graines est également différente mais à ce jour il n’est pas encore possible de savoir à quel sous-genre les rattacher bien qu’elles présentent des caractères proches de microsemineum et de pirisemineum.

Je n’ai pas encore pu me procurer des graines de ce nouveau Gymnocalycium