Gymnocalycium ferrarii Rausch

Sous-genre : Scabrosemineum

Espèce non reconnue par Graham Charles
Espèce non reconnue par Detlev Metzing
Espèce reconnue par le Groupe de travail AGG
Espèce non reconnue par « The Plant List »

qui la met en synonymie avec Gymnocalycium mucidum Oehme

 

 

Gymnocalycium ferrarii Rausch a été décrit en 1981 à partir de plantes trouvées dans les environs de Santa Teresita, au nord Mazan, La Rioja, Argentine. Graham Charles, de même que Detlev Metzing, proposent d’en faire une sous-espèce de Gymnocalycium glaucum dont il ne se distinguerait que par une taille plus petite et une aire d’habitat disjointe.

M. Meregalli, en 2012 (Gymnocalycium, subgenus Scabrosemineum, of the surroundings of Mazan (Argentina, provinces La Rioja and Catamarca) 1. Gymnocalycium ferrarii Rausch 1981, Schütziana 4 (2013) 2 )  indique qu’il semble probable que Gymnocalycium glaucum et Gymnocalycium ferrarii sont étroitement apparentés et pourraient bien être considérés comme des sous-espèces d’une seule espèce. Gymnocalycium ferrarii présente cependant la caractéristique unique dans sa région d’origine d’avoir des fruits de couleur bleuâtre tandis qu’ils sont verdâtres pour tous les autre taxons syntopiques. Il conclut son article de la manière suivante : “Des efforts beaucoup plus ciblés sont donc nécessaires dans la région de Mazan-Sébila pour clarifier la taxonomie et la répartition des espèces présentes dans cette zone.”

Le Groupe de travail AGG considère Gymnocalycium ferrarii Rausch comme un taxon valable et distinct de Gymnocalycium glaucum notamment par son système racinaire constitué d’une puissance racine pivotante. Ce point de vue a été confirmé par différents spécialistes lors de leur 28ème Conférence à Eugendorf en avril 2016.

En 1994 une variété était décrite par Rausch et Kiesling : Gymnocalycium ferrarii var elegans n. n.

En 2007 une nouvelle publication décrit une sous-espèce : Gymnocalycium ferrarii subsp. evae Halda & Milt New descriptions in the genus Gymnocalycium Pfeiffer II. – Acta Musei Richnoviensis Sect. nat. 14(4): 98-100 (2007)

Ci-après, dans les deux sous-pages de Gymnocalycium ferrarii, vous pourrez prendre connaissance des taxons :