Gymnocalycium gertii Gapone V. et N. Shelkunova

Sous-genre: Gymnocalycium

 

HUNT (New Cactus Lexicon – 2006) : Taxon non pris en compte
LODÉ (Taxonomy of the Cactaceae – 2015) : Taxon non pris en compte
CHARLES (Gymnocalycium in Habitat & Culture – 2008) : Taxon non pris en compte
TILL, AMERHAUSER & TILL (Gymnocalycium – 2008) : Taxon non pris en compte
Selon le tableau de Graham Evans publié par G. Charles dans The Cactus Explorer 21 (2018)

 

 

Gymnocalycium gertii a fait récemment l’objet d’une description dans le Moscow “Kaktus Klub” journal (fin 2010). Il ne s’agit pas d’un taxon inconnu.

Je reprends ci-dessous l’exposé du problème tel qu’il figure sur ce site, sur la page Gymnocalycium papschii

“Dans une toute récente publication Schütziana, journal périodique en langue anglaise, téléchargeable en format PDF, Wolfgang Papsch clarifie la situation confuse de ce taxon qui recouvrait en fait deux espèces différentes sous le même vocable. En effet, dans sa publication en 2001 par Hans Till, ce dernier mixait des caractéristiques de plantes provenant de deux localités différentes.

La première provenant d’une localité sur les pentes ouest du Cerro Champaqui, au dessus de San Javier, dans les environs de La Constancia, à environ 1200 m d’altitude et portant le n° de collecte : Gymnocalycium papschii WP 83/111 correspond au véritable Gymnocalycium papschii.

La seconde localité, environ 20 km plus au sud, à proximité de Loma Bola portant la référence de collecte
Gymnocalycium spec. HA 521 (ou STO 521) a livré des plantes sensiblement différentes des premières.”

Gymnocalycium gertii correspond en fait aux plantes portant les références de collecte HA 521 ou STO 521, originaires de Loma Bola, jusque là et injustement rapportées à Gymnocalycium papschii.

G. Neuhuber et V. Gapon ont publié dans la revue autrichienne Arbeitgruppe Gymnocalycium 30(4)2017:1253-1258 un nouveau taxon : Gymnocalycium gertii ssp evelyniae. Cette nouvelle sous-espèce se distinguerait de l’espèce type par une grosse tige aplatie, restant courte, moins de côtes, moins d’épines, des fleurs et un ovaire plus grands, et des fruits plus ronds.

Elle pousse près de Piedra Blanca, Sierra de Comechingones, aux frontières des provinces de Cordoba et de San Luis, à une altitude de 1015 m. Faute de graines, ce taxon n’est pas encore entré dans ma collection.

Gymnocalycium Gertie STO 521

Gymnocalycium gertii STO 521. Loma Bola Cordoba, Argentine.
Sujet de 7 ans issu d’un semis de graines Kakteen Piltz réf. : 2006/4061

Gymnocalycium Gertie STO 521

Même sujet à 8 ans

Gymnocalycium Gertie STO 521.

Gymnocalycium gertii STO 521. Même sujet à 9 ans

Gymnocalycium Gertie STO 521.

Gymnocalycium gertii STO 521. Même sujet à 9 ans

Gymnocalycium gertii STO 521. Même sujet à 10 ans.

Gymnocalycium gertii STO 521. Même sujet à 10 ans.

Gymnocalycium gertii STO 521.

Gymnocalycium gertii STO 521. Même sujet à 11 ans

Gymnocalycium Gertie STO 521

Même sujet, détail.

 


Gymnocalycium gertii VS 160 (G. parvulum)

Gymnocalycium Gertie v. 160.

Gymnocalycium gertii VS 160. Loma Bola, Cordoba, Argentine. Il semble que ce numéro de collecte corresponde à présent à Gymnocalycium parvulum.
Origine P. Richaud

Gymnocalycium Gertie v. 160.

Même sujet que ci-dessus

Gymnocalycium gertii v. 160. Même sujet

Gymnocalycium gertii v. 160. (G. parvulum) Même sujet

Gymnocalycium gertii VS 160

Gymnocalycium gertii VS 160 (Gymnocalycium parvulum).

Gymnocalycium Gertie v. 160.

Coupe longitudinale d’une fleur