Gymnocalycium marekiorum ssp sanjoseanum Schädlich

Sous-genre : Muscosemineum

HUNT (New Cactus Lexicon – 2006) : Taxon non pris en compte
LODÉ (Taxonomy of the Cactaceae – 2015) : Taxon non pris en compte
CHARLES (Gymnocalycium in Habitat & Culture – 2008) : Taxon non pris en compte
TILL, AMERHAUSER & TILL (Gymnocalycium – 2008) : Taxon non pris en compte
Selon le tableau de Graham Evans publié par G. Charles dans The Cactus Explorer 21 (2018)
 
 
 

Dans la revue Schützania 12(2021)3, Volker Schädlich reconsidère totalement la position taxonomique de “Gymnocalycium damsii” et de tous ses infra-taxons. Il démontre que l’usage de ce taxon est “illégitime” car une description valide antérieure avait consacré l’usage de Gymnocalycium anisitsii pour des plantes répondant à la description ultérieure de “damsii“.

L’abandon de l’usage de damsii impose donc de réexaminer toutes les formes de Gymnocalycium qui lui ont été attribuées au fil des ans.

En 2017, Ivan Milt publiait dans le magazine slovaque CACTACEAE etc. le nouveau taxon Gymnocalycium marekiorum  Milt. Ce nom est prioritaire car la description a été faite selon les règles de la nomenclature. La description de Gymnocalycium marekiorum a été réalisée à l’aide du matériel de culture VoS 49, collecté en 2003 sans prendre en compte les données relatives aux caractéristiques spécifiques de la localité ni la variabilité de cette population. De plus, ce matériel avait été collecté par V. Schädlich en marge de l’aire occupée par ce taxon.

La publication de V. Schädlich vient donc apporter quelques précisions complémentaires sur le taxon Gymnocalycium marekiorum Milt et décrire 3 autres taxons infraspécifiques :

  • Gymnocalycium marekiorum subsp. marekiorum var. guaraniorum Schädlich
  • Gymnocalycium marekiorum subsp. marekiorum var. roboreanum Schädlich
  • Gymnocalycium marekiorum subsp. sanjoseanum Schädlich

Selon les règles taxonomiques, le taxon initial est renommé : Gymnocalycium marekiorum subsp. marekiorum var. marekiorum Schädlich.

Gymnocalycium marekiorum ssp sanjoseanum Schädlich pousse dans un sol sablonneux à proximité de San José de Chiquitos, département de Santa Cruz, province de Chiquitos, dans des forêts à ciel ouvert à une altitude de 310 mètres au-dessus du niveau de la mer. La date de la première découverte est le 24 septembre 2003.


Les Gymnocalycium des environs de San José diffèrent de l’espèce-type par :

  • un gros corps, jusqu’à 120 mm de diamètre
  • de gros tubercules rugueux et des côtes disposées radialement

  • de grandes fleurs blanches

  • peu de variabilité entre les sujets de ce taxon
  • des graines différentes
  • un habitat clairement séparé de celui de Gymnocalycium marekiorum

 

Gymnocalycium marekiorum ssp sanjoseanum GH 95-254/436


Gymnocalycium marekiorum ssp sanjoseanum GH 95-254/436 GH 254-436
Gymnocalycium marekiorum ssp sanjoseanum GH 254-436 sujet de 5 ans (acheté sous le nom de Gymnocalycium anisitsii ssp damsii GH 95-254/436) San José, Chiquitos, Bolivie, 140 m
Gymnocalycium marekiorum ssp sanjoseanum GH 254-436
Gymnocalycium marekiorum ssp sanjoseanum GH 254-436. Même sujet à 15 ans