Gymnocalycium ourselianum (Cels ex Salm-Dyck) Y. Ito nom. nud.

Sous-genre : Trichomosemineum

 

HUNT (New Cactus Lexicon – 2006) : Taxon non pris en compte
LODÉ (Taxonomy of the Cactaceae – 2015) : Taxon non pris en compte
CHARLES (Gymnocalycium in Habitat & Culture – 2008) : Taxon non pris en compte
TILL, AMERHAUSER & TILL (Gymnocalycium – 2008) : Taxon non pris en compte
Selon le tableau de Graham Evans publié par G. Charles dans The Cactus Explorer 21 (2018) 

 

 Gymnocalycium ourselianum est un nom invalide.

Dans leur publication, (Till, H.; Till, W.: Ist Echinocactus ourselianus Cels ex SaIm-Dyck wirklich ein Synonym von Gymnocalycium multiflorum (Hook.) Britton & Rose? H. Till & W. Till. – Gymnocalycium 20(2), p. 715-720 (2007)), les auteurs rangent ce taxon au rang de variété de Gymnocalycium multiflorum (Hook.) Britton & Rose var. ourselianum Cels ex H. Till & W. Till var. nov.

Detlev Metzing en fait un synonyme de Gymnocalycium monvillei.

Dans Schütziana 9(2018)1 Wolfgang Papsch fait le point des connaissances sur ce taxon. Il considère que Echinocactus ourselianus a été décrit valablement par Monville 1843. Echinocactus multiflorus décrit par Hooker en 1845 ne présente aucune différence dans les caractéristiques énumérées et doit donc être considéré comme un synonyme.

Comme le taxon Echinocactus ourselianus n’a pas été validement placé jusqu’à présent dans le genre Gymnocalycium, il profite de cette publication pour officialiser le taxon Gymnocalycium ourselianum (Monville) Papsch comb. nov.

Les caractéristiques données pour Gymnocalycium ourselianum et Gymnocalycium multiflorum d’une part et pour Gymnocalycium monvillei d’autre part présentent des différences significatives. Celles-ci se rapportent à la spination et en particulier aux caractéristiques des fleurs.

La province de Córdoba est probablement certaine en tant que localité de G. ourselianus (= G. multiflorus). La localité mentionnée par Lemaire dans sa première description de Gymnocalycium monvillei devrait être vérifiée lors d’études sur le terrain au Paraguay, où il existe une province de la Cordillère. Si, ce faisant, aucun spécimen semblable à la plante décrite ne peut être trouvé, la pratique actuelle consistant à inscrire Gymnocalycium ourselianus et Gymnocalycium multiflorus en tant que synonymes peut être acceptée, également pour des raisons de stabilité de la nomenclature.

 

Gymnocalycium ourselianum

Gymnocalycium monvillei (ourselianum).
Sujet de 5 ans issu d’un semis de graines Kakteen Piltz réf. : 2006/3291


Gymnocalycium ourselianum (monvillei). Même sujet à 10 ans.

Gymnocalycium ourselianum (monvillei). Même sujet à 10 ans.


Gymnocalycium ourselianum (monvillei). Même sujet à 10 ans.

Gymnocalycium ourselianum (monvillei). Même sujet à 10 ans.

Gymnocalycium ourselianum
Gymnocalycium ourselianum. Même sujet à 13 ans.