Gymnocalycium knolii n. n.

Sous-genre : Trichomosemineum

 

HUNT (New Cactus Lexicon – 2006) : Taxon non pris en compte
LODÉ (Taxonomy of the Cactaceae – 2015) : Taxon non pris en compte
CHARLES (Gymnocalycium in Habitat & Culture – 2008) : Taxon non pris en compte
TILL, AMERHAUSER & TILL (Gymnocalycium – 2008) : Taxon non pris en compte
Selon le tableau de Graham Evans publié par G. Charles dans The Cactus Explorer 21 (2018)

 
 

Cité par Meregalli dans Piante Grasse 5(1):29 en 1985 pour une collecte référencée WO 66 par Wilhelm Knoll Gymnocalycium knolii n.n. est mis en synonymie avec Gymnocalycium intertextum par U. Creutzburg.

De fait il présente des affinités avec ce dernier taxon ainsi qu’avec Gymnocalycium moserianum

G. Charles ne le cite pas mais, puisqu’il rattache Gymnocalycium intertextum à Gymnocalycium ochoterenae , nous le mettons sous toutes réserves, en synonymie avec ce taxon en attendant des études plus approfondies sur son statut.

Il se caractérise par de fortes épines, érigées, au nombre de 3 à 5 et d’environ 5 cm de long. Son habitat se situe en Argentine, Province de Cordoba, Salsacate.

Gymnocalycium knolii WO 66

Gymnocalycium ochoterenae (knolii WO 66). Taninga, 1000 m, Cordoba, Argentine.
Origine Jan Paul Betlem

Gymnocalycium knolii WO 66

Gymnocalycium ochoterenae (knolii WO 66)
Même sujet.

Gymnocalycium ochoterenae (knollii WO 66)

Gymnocalycium ochoterenae (knolii WO 66)

Gymnocalycium knolii WO 66

Gymnocalycium knolii WO 66. Coupe longitudinale d’une fleur

Gymnocalycium ochoterenae (knollii WO 66). Même sujet.

Gymnocalycium ochoterenae (knollii WO 66). Même sujet.

Gymnocalycium ochoterenae (knollii WO 66). Même sujet.

Gymnocalycium ochoterenae (knollii WO 66). Même sujet.