Gymnocalycium friedrichii (Werderm.) Pažout ex Schütz subsp. stenopleurum (Ritter) Schädlich comb. et stat. nov.

Sous-genre : Muscosemineum

 

HUNT (New Cactus Lexicon – 2006) : Taxon non pris en compte
LODÉ (Taxonomy of the Cactaceae – 2015) : Taxon non pris en compte
CHARLES (Gymnocalycium in Habitat & Culture – 2008) : Taxon non pris en compte
TILL, AMERHAUSER & TILL (Gymnocalycium – 2008) : Taxon non pris en compte
Selon le tableau de Graham Evans publié par G. Charles dans The Cactus Explorer 21 (2018)

Volker Schädlich dans son article Gymnocalycium friedrichii (Werderm.) Pazout ex Schütz Evaluation from a different perspective paru dans Schuetziana 7(2016)pp. 4-26, récapitule les différentes péripéties de ce taxon, apporte un certain nombre de précisions sur son statut taxonomique et présente le néotype de Gymnocalycium friedrichii. Il montre de nombreuses photographies mettant en exergue des différences morphologiques rapportées aux différentes conditions écologiques dans lesquelles les populations se sont développées, séparées les unes des autres.
Il exclue une distribution de Gymnocalycium friedrichii au nord-est du Paraguay et recombine Gymnocalycium stenopleurum comme sous-espèce de Gymnocalycium friedrichii.
.
.
Dans ce même article il propose une nouvelle combinaison  de Gymnocalycium stenopleurum Ritter en Gymnocalycium friedrichii (Werderm.) Pažout ex Schütz subsp. stenopleurum (Ritter) Schädlich comb. et stat. nov.
Ayant pour basionyme :
Gymnocalycium stenopleurum Ritter, Kakteen in Südamerika, Band 1, 265-266 (1979).
.
.
Ce taxon avait été décrit précédemment comme Gymnocalycium friedrichii var. moserianum F. Pažout (Pažout 1966).
Les plantes poussent dans une zone plate du Chaco , dans une végétation dense. Le sol est constitué de loess. Les tiges solitaires atteignent une taille de 200 mm de haut et 100 mm de diamètre. Elles disposent de 8 à 15 côtes, jusqu’à 5 épines marginales et rarement une épine centrale. Les fleurs peuvent atteindre 60 mm de long.
Se reporter à la page Gymnocalycium stenopleurum pour voir les photographies.