Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum Raush

Sous-genre : Trichomosemineum

 

HUNT (New Cactus Lexicon – 2006) : Taxon non pris en compte
LODÉ (Taxonomy of the Cactaceae – 2015) : Taxon non pris en compte

CHARLES (Gymnocalycium in Habitat & Culture – 2008) : Taxon non pris en compte
TILL, AMERHAUSER & TILL (Gymnocalycium – 2008) : Taxon non pris en compte
Selon le tableau de Graham Evans publié par G. Charles dans The Cactus Explorer 21 (2018)

 

 

Gymnocalycium quehlianum var kleinianumest un nom invalide. Il a été listé par Walter Rausch (WR 103b) comme provenant de la Sierra Chica de Cordoba.

Il se distinguerait du type par ses épines petites et rapprochées de la tige. Selon G. Neuhuber, il s’agit de la sous-espèce de Gymnocalycium quehlianum la plus répandue et la plus commune.

Dans leur classification du Genre Gymnocalycium (AGG, Gymnocalycium 26(3)2013:1085-1094) H. Amerhauser et W. Till valident le taxon Gymnocalycium stellatum et lui adjoignent les taxons précédemment décrits comme forme ou variété de Gymnocalycium quehlianumet notamment : Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum Rausch nom. nud, qu’il conviendrait de nommer selon ces auteurs : Gymnocalycium stellatum v. kleinianum Rausch ex H. Till et W. Till

En 2021, Wolfgang Papsch retrace l’origine de ce taxon depuis que Haage a dédié cette espèce à Léopold Quehl dans un article paru dans Schütziana 12(2021)1, p. 15-32.

Il considère que Gymnocalycium quehlianum représente un groupe bien distingué au sein du sous-genre Trichomosemineum. Son aspect est très uniforme sur toute sa zone de distribution, constituée d’une bande s’étendant sur plus de 300 km, d’orientation Nord-Sud, et dont l’altitude varie de 1000 m dans la partie méridionale à 350 m dans la partie septentrionale, avec une altitude maximale de 1450 m à l’Est de Candelaria dans la Sierra Grande, dans la Province de Cordoba.

Sur une telle aire, Gymnocalycium quehlianum rencontre des conditions édaphiques différentes, entraînant une légère variabilité de son apparence morphologique : forme de la tige, couleur des épines et des fleurs. Il considère donc que :

  • Gymnocalycium quehlianum var. caespitosum var. nov.
  • Gymnocalycium quehlianum var. rolfianum Schick
  • Gymnocalycium quehlianum var. zantnerianum Schick
  • Gymnocalycium quehlianum var. albispinum Bozsing ex Backeberg
  • Gymnocalycium quehlianum var. flavispinum Bozsing ex Backeberg
  • Gymnocalycium quehlianum var. atroroseiflorum
  • Gymnocalycium quehlianum var. brunispinum
  • Gymnocalycium quehlianum var. depressum
  • Gymnocalycium quehlianum var. kleinianum
  • Gymnocalycium quehlianum var. nigrispinum
  • Gymnocalycium quehlianum var. roseiflorum

n’ont aucune pertinence taxonomique, il les considère donc comme des synonymes de Gymnocalycium quehlianum sensu stricto

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum
Sujet de 7 ans issu d’un semis de graines A. de Barmon réf. : 2005/472

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum
Sujet de 7 ans issu d’un semis de graines A. de Barmon réf. : 2005/472

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum
Même sujet

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum Même sujet

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum
Même sujet

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum. Même sujet à 11 ans

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum. Même sujet à 11 ans

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum. Même sujet à 12 ans.

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum Même sujet

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum
Autre sujet du même semis.

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum. Même sujet à 11 ans.

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum. Même sujet à 11 ans.

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum.

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum. Même sujet à 12 ans.

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum
Coupe longitudinale d’une fleur

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum P 13b.

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum P 13b. Cosquin, 1000 m, Cordoba, Argentine.
Origine H. Kuentz

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum P 13b.

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum P 13b.
Autre sujet. Origine H.Kuentz

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum. Même sujet à 15 ans.

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum. Même sujet à 15 ans.

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum P 13b.

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum P 13b.
Coupe longitudinale d’une fleur

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum. Alta Gracia, Cordoba, Argentine.
Origine P. Fontaine

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum Même sujet

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum
Même sujet

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum. Même sujet.

Gymnocalycium quehlianum v. kleinianum. Même sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.