Gymnocalycium vatteri Buining

Sous-genre : Trichomosemineum

Espèce non reconnue par Graham Charles
Espèce non reconnue par Detlev Metzing
Espèce non reconnue par « The Plant List »
qui la met en synonymie avec Gymnocalycium ochoterenae Backeberg
 

 

 

Gymnocalycium vatteri est considéré par Graham Charles comme un synonyme de Gymnocalycium ochoterenae dont il se distingue par une taille plus petite, des aréoles portant moins d’aiguillons, jusqu’à n’en porter qu’un seul par aréole.

Pour le groupe de travail sur le Genre Gymnocalycium AGG, il est positionné en tant que sous-espèce : Gymnocalycium ochoterenae ssp vatteri (Buining) Papsch.

Il a été trouvé à Nono, dans le Département San Alberto, Province de Córdoba.

Cette forme extrême ne serait qu’une sélection opérée par les collecteurs dans une population abritant une majorité de plantes plus épineuses.

La variété Gymnocalycium ochoterenae ssp vatteri v. altautinense a cependant été distinguée par Papsch. On la rencontre en Argentine dans la province de Cordoue, à proximité de la ville d’Altautina, à une altitude de 720-950 m. Elle se distingue de vatteri par :

une taille un peu plus réduite, un épiderme vert olive, noir mat, granuleux chez vatteri et l’épiderme gris-vert, velouté, satiné, à grain fin, légèrement recouverts d’une pruine cireuse pour la variété altautinense
Les sillons transversaux sur les côtes sont profonds sur vatteri et plus faibles sur altautinense.
Les aréoles sont rondes, 5 mm de diamètre, et portent une laine courte, gris sale, la distance entre les aréoles est de 30 mm sur vatteri. Les aréoles sont allongées, elles portent une laine abondante jaune-blanc, la distance entre les aréoles est de 10-12 mm sur altautinense.
Les épines sont au nombre de 0 à 3 et ont une couleur jaune-brun avec la base brun foncé sur vatteri alors qu’elles sont au nombre de 3 à 4 plus fortes, de couleur brun-rougeâtre avec leur base noire sur altautinense.
Les fleurs sont de taille identique mais la couleur vert est dominante sur vatteri alors que c’est le blanc qui domine sur altautinense.
Les fruits ont une pulpe blanche sur vatteri et rose vif sur altautinense
Gymnocalycium ochoterenae (vatteri)

Gymnocalycium ochoterenae (vatteri)
Origine Cactées des Combes.


Gymnocalycium ochoterenae (vatteri)

Gymnocalycium ochoterenae (vatteri)
Origine P. Richaud

Gymnocalycium ochoterenae (vatteri)

Gymnocalycium ochoterenae (vatteri)
Même sujet

Gymnocalycium ochoterenae (vatteri)

Gymnocalycium ochoterenae (vatteri)
Même sujet


Gymnocalycium ochoterenae (vatterri STO 216)

Gymnocalycium ochoterenae (vatteri STO 216)

Gymnocalycium ochoterenae (vatteri STO 216). Las Rabonas, Cordoba, Argentine.
Origine Ets Durand

Gymnocalycium ochoterenae (vatteri STO 216) Même sujet à 12 ans.

Gymnocalycium ochoterenae (vatteri STO 216) Même sujet à 12 ans.

Gymnocalycium ochoterenae (vatterii var. STO 216

Gymnocalycium ochoterenae (vatterii var. STO 216). Même sujet à 13 ans.

Gymnocalycium ochoterenae (vatterii var. STO 216).

Gymnocalycium ochoterenae (vatterii var. STO 216). Même sujet à 13 ans.

Gymnocalycium ochoterenae (vatteri STO 216)

Gymnocalycium ochoterenae (vatteri STO 216)
Coupe longitudinale d’une fleur


Gymnocalycium ochoterenae (vatteri P 108)

Gymnocalycium ochoterenae (vatteri P 108).

Gymnocalycium ochoterenae (vatteri P 108). Las Rabonas, 900m, Cordoba, Argentine.
Sujet de 11 ans issu d’un semis de graines Kakteen Piltz réf. : 2005/479

Gymnocalycium ochoterenae (vatteri P 108). Autre sujet du même semis.

Gymnocalycium ochoterenae (vatteri P 108). Autre sujet du même semis.