Gymnocalycium pugionacanthum Backeberg ex H. Till

Sous-genre : Scabrosemineum

Espèce reconnue par Graham Charles
Espèce reconnue par Detlev Metzing
Espèce reconnue par « The Plant List »


 

 

Gymnocalycium pugionacanthum est encore un nom posant des problèmes car les points de vue de quelques spécialistes du genre diffèrent.

Restant fidèle à la position prise dans le New Cactus Lexicon, G. Charles estime que ce nom est le plus approprié pour ces plantes collectées dans la Province de Catamarca en Argentine compte tenu de son antériorité.
Detlev Metzing adopte cette idée. Au contraire, Till et Till estiment que le nom le plus approprié pour désigner ces plantes est Gymnocalycium catamarcense. Il s’agit donc bien de deux noms distincts pour des plantes identiques.

Graham Charles et Detlev Metzing proposent donc de mettre en synonymie Gymnocalycium catamarcense (cliquer sur ce lien pour plus de détails) avec Gymnocalycium pugionacanthum.
Apparu sur la liste de graines de Piltz en 2005, Gymnocalycium demetianum est réputé être similaire à Gymnocalycium pugionacanthum.

Les plantes de ce groupe d’espèces occupent une grande aire dans la Province de Catamarca, au nord et à l’ouest du salar de Pipanaco où elles poussent à une altitude comprise entre 900m et 2500m. Ces formes se caractérisent par une spination particulière : les épines sont généralement aplaties, en forme de poignards et par des fleurs de couleur blanchâtre à rose pâle.
Longtemps, le nom de Gymnocalycium hybopleurum a été utilisé à tort (et se poursuit encore chez certains Gymnophiles argentins) pour désigner ces plantes, perpétuant ainsi une erreur de Backeberg.

Dans Schütziana 6(2015)3, M. Meregalli & Tomáš Kulhánek font le point sur l’identité de ce taxon. Ils démontrent que ce nom peut être valablement appliqué aux plantes provenant de la Cuesta de Belén et des collines environnantes. La forme typique semble exclusivement présente le long des versants sud et sud-est de la Cumbre del Venado, dans la Cuesta de Belén et sur les basses collines alluviales à l’ouest de la Cuesta de Belén. Ils déposent un épitype correspondant parfaitement à la description initiale et aux vieilles photos pouvant être attribuées à ce taxon, caractérisé par une spination très particulière : des épines parfaitement pectinées, courtes et fortes, rectilignes, sombres à très sombres à leur extrémité et blanchâtre dans leur moitié proximale.

Ils reconnaissent cependant que la population n’est pas homogène et que des sujets présentent des épines plus longues, plus minces, moins courbées et plus claires. Ils soulignent que les sujets collectés initialement par Fechser avaient très vraisemblablement fait l’objet d’une sélection des formes présentant la spination la plus forte et spectaculaire.

Si l’on suit le point de vue de M. Meregalli et de T. Kulhánek, seul le taxon Gymnocalycium catamarcense H. Till et W. Till ssp. catamarcense f. belense H. Till et W. Till peut revendiquer la synonymie avec Gymnocalycium pugionacanthum.

Gymnocalycium pugionacanthum P 72

Gymnocalycium pugionacanthum P 72. Andalgala 1000 m, Catamarca, Argentine.
Sujets de 3 ans issus d’un semis de graines L. Bercht réf. : 2007/1952


Autres Gymnocalycium pugionacanthum

Gymnocalycium pugionacanthum.

Gymnocalycium pugionacanthum.
Origine P. Fontaine

Gymnocalycium pugionacanthum. Même sujet

Gymnocalycium pugionacanthum. Même sujet

Gymnocalycium pugionacanthum.

Gymnocalycium pugionacanthum.
Même sujet, détail

Gymnocalycium pugionacanthum. Même sujet

Gymnocalycium pugionacanthum. Même sujet

Gymnocalycium pugionacanthum.

Gymnocalycium pugionacanthum.
Même sujet, détail.

Gymnocalycium pugionacanthum. Coupe longitudinale d'une fleur.

Gymnocalycium pugionacanthum.
Coupe longitudinale d’une fleur.


Gymnocalycium pugionacanthum (catamarcense P 72)

Gymnocalycium catamarcense P 72

Gymnocalycium pugionacanthum (catamarcense P 72). Andalgala, 1000 m, Catamarca, Argentine.


Gymnocalycium pugionacanthum (catamarcense fma belenense P 73c)

Gymnocalycium catamarcense fma. belenense P 73c

Gymnocalycium pugionacanthum (catamarcense fma. belenense P 73c).


Gymnocalycium pugionacanthum (catamarcense ssp elegans TOM 527)

Gymnocalycium catamarcense ssp elegans TOM 527

Gymnocalycium pugionacanthum (catamarcense ssp elegans TOM 527)


Gymnocalycium pugionacanthum (catamarcense fma ensispinum OF 27/80)

Gymnocalycium catamarcense fma ensispinum OF 27/80

Gymnocalycium pugionacanthum (catamarcense fma ensispinum OF 27/80)


Gymnocalycium pugionacanthum (catamarcensefma montanum P 73b)

Gymnocalycium catamarcense fma montanum P 73b

Gymnocalycium pugionacanthum (catamarcense fma montanum P 73b)


Gymnocalycium pugionacanthum (catamarcense v. schmidianum P 218)

Gymnocalycium catamarcense v. schmidianum P 218

Gymnocalycium pugionacanthum (catamarcense v. schmidianum P 218)


Gymnocalycium pugionacanthum (demetianum)

Gymnocalycium demetianum

Gymnocalycium pugionacanthum (demetianum)

Gymnocalycium demetianum

Gymnocalycium pugionacanthum (demetianum)


Gymnocalycium pugionacanthum (hybopleurum)

Gymnocalycium hybopleurum VS 121

Gymnocalycium pugionacanthum (hybopleurum VS 121).

Gymnocalycium hybopleurum VS 121

Gymnocalycium pugionacanthum (hybopleurum VS 121).