Gymnocalycium poeschlii Neuhuber

Sous-genre : Gymnocalycium

Espèce non reconnue par Graham Charles
Espèce non reconnue par Detlev Metzing
Espèce reconnue par « The Plant List »

 

Ce taxon a été publié par G. Neuhuber dans son article : Gymnocalycium poeschlii, eine beachtenswerte neue sippe aus San Luis, Argentinien, Gymnocalycium 12(3)1999:295-300.

Graham Charles a mis Gymnocalycium poeschlii en synonymie avec Gymnocalycium fischeri mais le rapproche compte tenu de ses caractéristiques morphologiques, de Gymnocalycium berchtii dont il partage un corps gris quoique plus grand. Il signale cependant que ce taxon se distingue de ceux qui poussent à côté de lui, par le fait qu’il fleurit plus précocement (4 semaines avant les autres).

Detlev Metzing met ce taxon en synonymie avec Gymnocalycium berchtii.

Attention : le taxon Gymnocalycium poeschlii P 192 est en réalité Gymnocalycium sutterianum ssp dolezalii Halda et Milt..

Brève description

Tige non cespiteuse, plate, 20(30)mm de haut et 80(140)mm de diamètre au dessus du sol, racine napiforme conique, épiderme gris-bleu terne. Côtes plates au nombre de 8 à 12, verticales, ondulées par les aréoles et les tubercules, en s’élargissant rapidement vers la base où elles mesurent alors 20-28mm de large, sur les sujets anciens les côtes disparaissent au profit des tubercules. Sur les jeunes sujets, les tubercules sont ronds et peu prohéminents, formés par des sillons transversaux légers. Sur les sujets plus anciens les tubercules sont très anguleux autour de la couronne.Les aréoles des vieux sujets sont ovales, 2mm de long, 1mm de large ou rondes, séparées entre-elles de 13-15mm, légèrement incrustées, et portant rarement un peu de « duvet » blanc, lequel disparaît rapidement.

Les épines sont au nombre de 5(7) disposées en 2-3 paires, elles mesurent de 7,5 à 13mm de long, rondes, plus tard un peu applaties, marron-rouge. Les trois épines radiales inférieures sont apprimées sur la tige, l’épine la plus basse pas toujours la plus longue, la paire la plus élevée ou la plus haute manque quelquefois, ces épines sont plus courtes. Il n’y a pas d’épines centrales.

Les fleurs sortent des aréoles supérieures, de couleur rose-lilas clair. La gorge est rose-lilas à rouge-carmin à reflet soyeux, en forme d’entonnoir, 45-65mm de long, 40-70mm de diamètre à pleine ouverture avec des pétales recourbés. La floraison intervient au printemps, un mois avant la floraison des autres Gymnocalycium du même sous-genre. Pétales extérieurs lancéolés, souvent dentés, 20-30mm de long, 6-8mm de large, lilas pâle, avec une bande médiane plus claire et plus foncé à la base, Les pétales intérieurs sont lancéolés à leur extrêmité et de même couleur, 16-23mm de long, 4-7mm de large, 3 rangées de pétales ne sont pas rares.

Le réceptacle est en forme d’entonnoir, rose-lilas clair, 10-14mm de haut, 8-10mm de diamètre. Les filaments sont souvent disposés sur 5 rangs, blanc à rose-lilas, les inférieurs 6mm de long, souvent plus clairs que ceux qui les surmontent et qui mesurent 9,5mm, blanc à jaune, légèrement penchés vers le centre, les filets de la rangée supérieure sont droits. Les anthères sont jaunes, 1,5mm de long, les supérieurs sont en surplomb sur le stigmate. Le style est jaune pâle, 10-15mm de long, 2mm de diamètre. Le stigmate est jaune, composé de 8-12 lobes, 4-9,5mm de long. Ovaire rose très pâle ou blanc, la paroi supérieure en forme de dôme, 14-15mm de haut, 3-4mm de diamètre, en fonction de son sexe, abondamment rempli ou presque vide d’ovules blancs.

Le péricarpe est vert-gris à vert-olive, 18-15mm de long, 8mm de diamètre, avec des écailles semi-circulaires ou triangulaires rarement pointues, vert foncé, avec les bords plus clairs ou rose clair.

Le fruit est en forme de massue ou fusiforme, vert-gris, parfois avec une nuance gris-bleu, à maturité 22-50mm de haut, 12-22mm de diamètre, s’ouvrant perpendiculairement et produisant 500 à 700 graines.

Ce taxon sera illustré prochainement.