Gymnocalycium pflanzii ssp dorisiae Amerhauser

Sous-genre : Pirisemineum

 

 

Gymnocalycium pflanzii ssp dorisiae Amerhauser a été publié en 1998 dans la revue Gymnocalycium 11(4):265-268.

En 2015, ce taxon est recombiné en Gymnocalycium millaresii var dorisiae (Amerh.) I. Milt

Il correspond à une petite population isolée sur les rives humides du Rio Paichu, Bolivie, à l’extrêmité ouest de l’aire principale de Gymnocalycium pflanzii. De récentes observations font état de la présence de cette forme à 2300m d’altitude. Il se distingue de ce dernier par une tige plus importante, devenant colonnaire en vieillissant, son apex épineux presque noir, ses côtes bosselées, sa spination très dense avec trois épines centrales et des fleurs petites, en moyenne 35 x 31mm.

En culture, ce taxon sera illustré ultérieurement.