Gymnocalycium orientale subspec. kainradliae (Neuhuber) Neuhuber & Gapon comb. nov

Sous-genre : Scabrosemineum

 

 

 

Dans son n° 15 du mois de février 2016, le journal en ligne « The Cactus Explorer », Victor Gapon et Gert Neuhuber publiaient leur réflexion sur Gymnocalycium achirasense et plus particulièrement sur le complexe « Gymnocalycium achirasense-orientale » dont ils proposent une nouvelle révision.

Les auteurs considèrent que Gymnocalycium achirasense var. orientale (Neuhuber) Gapon doit être érigé en une nouvelle espèce : Gymnocalycium orientale Neuhuber & Gapon. Ce nouveau taxon diffère de Gymnocalycium achirasense H. Till & et Schatzl ex H. Till par la couleur vert foncé de sa tige, un faible nombre d’épines (5-7) qui sont courtes, épaisses, brun-foncé à noir puis devenant gris avec l’âge.

Ils proposent deux nouvelles combinaisons pour le complexe « Gymnocalycium achirasense-orientale » :

  • Gymnocalycium orientale Neuhuber et Gapon ssp kainradiae (Neuhuber) Neuhuber et Gapon,
  • Gymnocalycium achirasense H. Till et Schatzl ex H. Till ssp chacrasense (Neuhuber) Neuhuber et Gapon,
  • une nouvelle variété de Gymnocalycium orientale (Gymnocalycium orientale var. vikulovii Gapon et Neuhuber) est décrite, des pentes orientales de la Sierra de Comechingones, Province de Cordoba, à une altitude de 1400-1600 m., le long de la route de Lutti à Merlo.
    Ce taxon se distingue de l’espèce-type par une tige plus forte, luisante, un nombre plus important d’épines centrales (1-4) et radiales (9), une couleur plus claire des épines les plus puissantes (gris-clair, brun-clair, ivoire). Il pousse à une altitude supérieure à celle de l’espèce-type (600-900 m)

Voir l’illustration de ce nouveau taxon sur la page : Gymnocalycium achirasense ssp kainradiae (Neuhuber) Gapon