Gymnocalycium matoense Buining et Brederoo

Sous-genre : Muscosemineum

Espèce non reconnue par Graham Charles
Espèce non reconnue par Detlev Metzing
Espèce non reconnue par « The Plant List »

 qui la met en synonymie avec Gymnocalycium marsoneri subsp matoense (Buining et Brederoo) P.J.Braun et Esteves

 
 

 Gymnocalycium matoense a été décrit en 1975 par Buining et Brederoo à partir d’observations et de collectes réalisées sur des formations rocheuses très localisées, à Porto Murtinho, dans la forêt brésilienne, à la limite du Paraguay, à l’est du Rio Paraguay qui forme ici la frontière entre le Brésil et le Paraguay. Sa répartition semble très circonscrite mais comme il s’agit d’une zone assez peu prospectée on manque de données sur sa vulnérabilité.

Gymnocalycium matoense a été décrit comme pouvant atteindre 15 cm de diamètre et 7 cm de haut et ayant jusqu’à 21 côtes. Chaque aréole porte 9 épines radiales légèrement courbes et, sur les plus anciennes aréoles, une épine centrale peut être vue. La couleur de la tige est brun olive et les fleurs sont brunâtres à l’extérieur et les pétales internes sont blancs. Le fruit mûr est bleu-clair.

Il a été recombiné en Gymnocalycium marsoneri ssp matoense (Buining et Brederoo) P.J. Braun et Esteves comb. et stat. nov.

G. Charles en fait une sous espèce de Gymnocalycium marsoneri tandis que Detlev Metzing le met simplement en synonymie avec ce même taxon.

H. Till et Amerhauser en ont fait une sous-espèce de Gymnocalycium megatae Y. Ito. : Gymnocalycium megatae subsp. matoense (Buining & Brederoo) H. Till, comb. nov. dans leur article : Till, H; Amerhauser, H.; Till, W.: Neuordnung der Gattung Gymnoclaycium – Teil II. – Gymnocalycium 21(Sonderheft), p. 815-838 (2008).

Conseils spécifiques de culture :
Cette sous-espèce est certainement l’une des plus difficiles à cultiver. Durant la saison de croissance, elle pousse dans un environnement ombragé avec des températures élevées et des pluies abondantes. Ces conditions ne sont pas aisées à reproduire sous nos latitudes. On veillera donc à les maintenir à l’abri du soleil direct tout en leur donnant le maximum de chaleur ainsi qu’un arrosage abondant.
Gymnocalycium matoense

Gymnocalycium marsoneri ssp matoense (matoense).
Origine Adaria Garden

Gymnocalycium matoense. Même sujet à 9 ans.

Gymnocalycium marsoneri ssp matoense (matoense). Même sujet à 9 ans.

Gymnocalycium marsoneri ssp matoense (matoense). Même sujet

Gymnocalycium marsoneri ssp matoense (matoense). Même sujet