Gymnocalycium horridispinum G.Frank ex H.Till

Sous-genre : Scabrosemineum

Espèce reconnue par Graham Charles
Espèce reconnue par Detlev Metzing
Espèce non reconnue par « The Plant List »

qui la met en synonymie avec Gymnocalycium monvillei subsp horridispinum (G.Frank ex H.Till) H.Till

 

 

Les taxons :
* Gymnocalycium achirasense H Till et Schatzl nom inval KuaS 30(2): pp.25-28 (1979) Validé par H Till in KuaS 38(8): p.191 (1987)
* Gymnocalycium horridispinum Frank nom inval KuaS 14(1): pp. 8-10 (1963). Validé par H. Till in KuaS 28(8): p.191 (1987)
* Gymnocalycium monvillei (Lemaire 1838) Britton et Rose (1922)
* Gymnocalycium brachyanthum (Gürke) Britton et Rose (1922)
* Gymnocalycium multiflorum (Hooker) Britton et Rose (1918)
* Gymnocalycium rosanthemum -Gymnocalycium Pfeiffer – Piante Grasse 5(1): 41 (1985)

sont étroitement liés par leur longue histoire et de multiples combinaisons nomenclaturales les ayant alternativement unis ou séparés. Il est donc utile de prendre connaissance de l’histoire de chacun de ces taxons et des nombreuses sous-espèces ou variétés pour mieux comprendre la vision actuelle des différents spécialistes qui n’ont pas une approche unanime sur leurs rangs taxonomiques respectifs.

Voici une tentative de classement chronologique montrant l’évolution de la perception que les spécialistes ont eu de chacun de ces taxons :

AnnéeEspèceSous-espèceVariété et/ou Formemodifié en
1922brachyanthum1959, 1993, 2008
1936grandiflorum (G. mostii)1990, 1999
1936multiflorumvar. parisiense
1959monvilleivar. brachyanthum
1979achirasense1993, 1995, 2009, 2010
1963horridispinum1995
1981schuetzianum1993
1985rosanthemum ?
1990monvilleivar. grandiflorum
1990monvilleivar. steineri var. nov.
1993monvilleissp. achirasense comb. nov.2010
1993monvilleissp. achirasense fa. villamercedense f. nov.2010
1993monvilleissp. achirasensevar. chacrasense var. nov.2010
1993monvilleissp. achirasensevar. echinatum var. nov.2010
1993monvilleissp. achirasensevar. kainradiae var. nov.2010
1993monvilleissp. achirasensevar. orientale var. nov.2010
1993monvilleissp. brachyanthum comb. nov.
1993monvilleissp. brachyanthumvar. gertrudae var. nov.
1993monvilleissp. horridispinum comb. nov.
1993monvilleissp. schuetzianum comb. nov.
1995horridispinumvar. achirasense
1999monvilleissp. gertrudae
1999monvilleissp. gertrudaevar. confusa var. nov.
1999monvilleivar. grandiflorum
1999monvilleivar. coloratum var. nov.
2007multiflorumvar. ourselianum
2008brachyanthumvar. confusa
2009horridispinumssp. achirasense
2009monvilleivar. safronovii var.nov.
2010achirasensessp. echinatum
2010achirasensessp. kainradiae
2010achirasensevar. chacrasense
2010achirasensevar. orientale
2010achirasensevar. villamercedense

Bien qu’apparenté à Gymnocalycium monvillei par Till (1993) qui avait fait de Gymnocalycium horridispinum une sous-espèce de ce dernier (Gymnocalycium monvillei ssp horridispinum), de récentes observations de Gymnocalycium horridispinum ssp achirasense poussant côte à côte avec Gymnocalycium monvillei, conduisent Graham Charles à admettre la coexistence de ces deux taxons et leur identité propre.

H. Amerhauser et W. Till maintiennent leur position consistant à considérer tous les taxons horridispinum comme une simple sous-espèce de Gymnocalycium monvillei.

Nous respectons notre postulat initial en rendant compte dans ces pages, de manière factuelle, du point de vue de Graham Charles, de manière à rester cohérent par rapport à l’ensemble du site.

Gymnocalycium horridispinum comprend deux sous-espèces :

1) Gymnocalycium horridispinum Frank ex Till ssp horridispinum (H. Till et Schatzl ex H. Till) Charles à laquelle Gymnocalycium monvillei ssp horridispinum est rattaché. Ce taxon est connu sur une seule localité au sud-ouest de Salsacate et a été vu par un tout petit nombre de spécialistes depuis sa découverte. Cette espèce est vulnérable car elle a une distribution très limitée et reste soumise à la pression humaine. Il faut espérer que ce taxon occupe d’autres localités ignorées jusqu’à présent. Cette station est isolée de la sous-espèce achirasense bien plus abondante

Ce taxon est illustré ci-dessous, sur cette même page.

 

2) Gymnocalycium horridispinum ssp achirasense (H. Till & Schatzl ex H. Till) Charles à laquelle Gymnocalycium monvillei ssp achirasense et Gymnocalycium achirasense sont rattachés. Ce taxon occupe des emplacements rocheux sur le flanc Est de la Sierra San Luis. Il pousse sur les collines et montagnes au nord de la Province San Luis et aux limites de la Province de Cordoba à l’est. Cette espèce a une large distribution et sa survie n’est pas menacée.

Gymnocalycium achirasense fut décrit de manière invalide par Till et Schatzl. Ils reconnurent sa parenté avec Gymnocalycium monvillei et Gymnocalycium horridispinum mais en firent une espèce séparée. Plus tard, H. Till en fit une sous-espèce de Gymnocalycium monvillei. De récents travaux montrent que ce taxon pousse sur le même territoire qu’une forme de Gymnocalycium monvillei (Gymnocalycium monvillei ssp gertrudae), prouvant par là que cette combinaison sous Gymnocalycium monvillei est incorrecte.
Ce taxon est similaire à la sous-espèce horridispinum exceptés sa plus grande taille, sa forme plus aplatie et sa large distribution.
Voir l’illustration de nombreuses formes sous : Gymnocalycium achirasense

Gymnocalycium horridispinum ssp horridispinum GN 91-384/1286

Gymnocalycium horridispinum ssp horridispinum GN 91-384/1286. Cerro de las Arb.,Cordoba, 1150 m., ArgentineSujets de 2 ans issus d’un semis de graines Kakteen Piltz, réf. : 2007/3414

Même sujet

Gymnocalycium horridispinum ssp horridispinum GN 91-384/1286

Gymnocalycium horridispinum ssp horridispinum GN 91-384/1286. Même sujet à 8 ans.

Gymnocalycium horridispinum ssp horridispinum GN 91-384/1286

Gymnocalycium horridispinum ssp horridispinum GN 91-384/1286

Gymnocalycium horridispinum ssp horridispinum GN 91-384/1286

Gymnocalycium horridispinum ssp horridispinum GN 91-384/1286. Détail

Gymnocalycium horridispinum ssp horridispinum GN 91-384/1286

Gymnocalycium horridispinum ssp horridispinum GN 91-384/1286. Même sujet à 11 ans