Gymnocalycium friedrichii cv. Hibotan-Nishiki

Sous-genre : Muscosemineum

Espèce non reconnue par Graham Charles
Espèce non reconnue par Detlev Metzing
Espèce non reconnue par « The Plant List »

 

 

En 1937, Watanabe, horticulteur japonais, importait d’Allemagne 300 graines de Gymnocalycium mihanovichii var friedrichiae. En 1940 il obtenait 10 000 plants parmi lesquels seuls deux sujets présentaient une couleur rouge clair. C’est à partir de ces deux sujets dépourvus de chlorophylle et qui nécessitaient d’être greffés, que naquirent les Gymnocalycium ‘Hibotan’.

Les japonais distinguent Hibotan et Hibotan Nishiki en ce que le premier est totalement dépourvu de chlorophylle alors que le second est en partie vert ou brun, parfois noir. Hibotan Nishiki est souvent cultivé sur ses propres racines.

Ci-dessous est illustré un Gymnocalycium attribué par son vendeur, Jan Paul Betlem, à la lignée Hibotan Nishiki.

Gymnocalycium friedrichii 'Hibotan Nishiki'.

Gymnocalycium friedrichii ‘Hibotan Nishiki’.
Origine Jan Paul Betlem

Gymnocalycium friedrichii cv. Hibotan nishikii. Même sujet.

Gymnocalycium friedrichii cv. ‘Hibotan Nishikii’. Même sujet.

Gymnocalycium friedrichii cv hibotan

Gymnocalycium friedrichii cv hibotan. Autre sujet du même semis.