Gymnocalycium frankianum Rausch ex T. Till & Amerhauser

Sous-genre : Gymnocalycium

Espèce non reconnue par Graham Charles
Espèce non reconnue par Detlev Metzing
Espèce reconnue par « The Plant List »

 

 

 Graham Charles n’est pas convaincu de la validité du taxon Gymnocalycium frankianum décrit très récemment (Gymnocalycium lephanthum (Speg.) Speg. Und Gymnocalycium frankianum Rausch n.n. – Zwei Taxa aus dem Quehlianum Aggregat. – Gymnocalycium 20(3): 730-731 (2007)) et provenant d’une région plus à l’est des localités bien connues, très peu fréquentée par les spécialistes : sur le côté ouest de la Sierra de Guasayan et une petite population dans la Sierra de Sumampa, dans la province de Santiago del Estero.

Il en fait, suivi en cela par Detlev Metzing, un synonyme de Gymnocalycium kieslingii

En 2012, Slaba formalisait cette synonymie en ramenant le taxon Gymnocalycium frankianum au rang de sous-espèce de Gymnocalycium kieslingii dans la publication Kaktusy (Brno) 48(2):56  : Gymnocalycium kieslingii subspec. frankianum (Rausch & al.) Slaba

H. Amerhauser et W. Till persistent à considérer ce taxon comme valable.

Description :
Ce taxon présente un corps sphérique aplati, avec un sommet légèrement concave, gris-vert foncé à bleu-vert foncé;
Les racines sont fibreuses.
Côtes 9-11 (13), légèrement en saillie, lors de la saison des pluies la surface des côtes est presque plate.
Épines radiales : 5-7, fines, de longueur inégale (de 2 à 5,5 mm), blanc cassé, gris parfois à la base.
Les fleurs apparaissent au sommet, minces, avec des bourgeons pointus, 50-55 mm de long, 40-45 mm de diamètre, fleurs blanches avec gorge rose magenta plus ou moins foncé.
Ovaire étroit en forme d’entonnoir, un peu plus court que les pétales fermés.
Ecailles à la base de 2-3 mm de largeur, atteignant 5-6 mm à la partie supérieure, vert foncé en général, quelques écailles ont une bordure blanche.
Les pétales intérieurs font généralement plus de la moitié de la longueur des pétales extérieurs et sont blancs.
Étamines minces, blanches, avec la base un peu plus sombre. Les étamines inférieures sont adjacentes au style, et ferment ainsi la chambre de nectarifère. Le reste des étamines se distribue sur la paroi intérieure du tube, et au-dessus du style.
Le stigmate est mince, blanc-verdâtre, avec un peu de jaune.
Le fruit est court, fusiforme et se fend verticalement à maturité.
Graines globuleuses, d’environ 1,5 mm de diamètre.
Gymnocalycium frankianum STO 492.

Gymnocalycium kieslingii (frankianum STO 492). Sierra de Guasapampa, Cordoba, Argentine.
Sujet de 6 ans issu de semis de graines L. Bercht réf. : 2007/1613

Gymnocalycium frankianum STO 492

Gymnocalycium kieslingii (frankianum STO 492). Même sujet

Gymnocalycium frankianum STO 492

Gymnocalycium kieslingii (frankianum STO 492). Coupe longitudinale d’une fleur.


Gymnocalycium frankianum aff VoS 10-810

Gymnocalycium frankianum aff. Vos 10-810.

Gymnocalycium frankianum aff. Vos 10-810. Santiago del Estero, San Francisco, 533 m, Argentine

Gymnocalycium frankianum aff. Vos 10-810

Gymnocalycium frankianum aff. Vos 10-810. Mêmes sujets à 5 ans.

Gymnocalycium frankianum aff. Vos 10-810.

Gymnocalycium frankianum aff. Vos 10-810. Même sujet, détail

Gymnocalycium frankianum aff. VoS 10-810. Mêmes sujets à 6 ans.

Gymnocalycium frankianum aff. VoS 10-810. Mêmes sujets à 6 ans.