Gymnocalycium bruchii ssp ludwigii (Neuhuber) Papsch comb. nov.

Sous-genre : Gymnocalycium

Espèce  non reconnue par Graham Charles
Espèce  non reconnue par Detlev Metzing
Espèce  non reconnue par « The Plant List »

 

 
 

Gymnocalycium bruchii ssp ludwigii (Neuhuber) Papsch comb. nov. provient de l’extrémité de la Sierra de Portezuello, à environ 10 km à l’ouest de La Pumilla mais d’autres plantes rattachées à ce taxon proviennent du flanc est de la Sierra del Morro. Ces plantes ont été initialement attribuées à une sous-espèce de Gymnocalycium carolinense (Gymnocalycium carolinense ssp ludwigii Neuhuber). Cette population se distingue selon G. Neuhuber, par son système racinaire extrêmement robuste et aplati. D’autres caractéristiques sont décrites mais ne semblent pas très significatives.

Tom Kulhanek dans son étude du groupe bruchii (Gymnocalycium bruchii : History, Ecology, Systematics, part 1 et 2, Schütziana 3 (2):3-43, 2012) et Schütziana 4(2013)1 p. 3-26), affirme que toutes les populations de Gymnocalycium bruchii ont des caractéristiques communes : une forte racine pivotante, une tige plus ou moins fortement cespiteuse, la couleur de la tige varie dans tous les taxons et est généralement dépendante de l’état de la plante. La taille des graines de tous les taxons étudiés dans ce groupe varie de 1,2 à 1,5 mm. Il conteste donc l’existence des multiples taxons infraspécifiques, parfois distants de quelques kilomètres les uns des autres et parfois poussant dans la même station, décrits jusque là.

Pour ce taxon, l’auteur signale que la forme des racines résulte essentiellement du fait que ces plantes poussent dans des crevasses étroites de rochers et qu’elles développent leurs racines pour rechercher l’eau qui leur est nécessaire. Il considère que ces plantes appartiennent bien au groupe bruchii mais les place au rang de sous-espèce : Gymnocalycium bruchii ssp ludwigii (Neuhuber) Papsch comb. nov.

Des graines de ce taxon sont en cours de culture et il sera illustré photographiquement dès que possible.