Gymnocalycium bruchii (spegazzini) Hosseus

Sous-genre : Gymnocalycium

Espèce  reconnue par Graham Charles
Espèce  reconnue par Detlev Metzing
Espèce  reconnue par « The Plant List »

 

Gymnocalycium bruchii est une petite espèce très variable tant dans ses dimensions, la forme et la couleur de ses aiguillons, que la couleur de ses fleurs. Il en a résulté un grand nombre de descriptions infraspécifiques. G. Charles n’en retient aucune et considère que toutes ces formes n’expriment que des variations d’une même forme. Detlev Metzing est proche de cette position. Ils donnent deux taxons en synonymie avec Gymnocalycium bruchii. Il s’agit de :

  • Gymnocalycium albispinum Backeberg qui se distinguerait de Gymnocalycium bruchii type par des épines plus longues et une tige plus importante.
  • Le second taxon Gymnocalycium lafaldense Vaupel, autre synonyme, semble correspondre seulement à une re-description de Gymnocalycium bruchii.

Une récente étude due à W. Papsch sur l’espèce Gymnocalycium bruchii, publiée dans la revue en ligne Schütziana (Gymnocalycium bruchii : History, Ecology, Systematics, part 1 et 2, Schütziana 3 (2):3-43, 2012) et Schütziana 4(2013)1 p. 3-26) prend en compte la totalité des taxons décrits et les redistribuent sur la base de 5 sous-espèces selon le schéma suivant :

Gymnocalycium bruchii (Spegazzini) Spegazzini ssp. bruchii
Synonymes :

Synonyme :
Synonyme :
  • Gymnocalycium carolinense ssp. ludwigii var. eltrebolense Neuhuber
Synonyme :
Synonyme :
  • Gymnocalycium rauschii H. Till et W. Till.

Questionné sur l’approche systématique de W. Papsch, Herman Vertongen, grand spécialiste belge de la famille des cactacées d’Argentine, m’a fait connaître dans un courrier du 15 avril 2013, sa propre vision. Il partage le point de vue de l’auteur de la publication sus-citée pour les taxons suivants :

Gymnocalycium bruchii ssp bruchii.
Cette espèce-type a été décrite à partir de plantes collectées près de Bosque Allegre, à environ 10 km au nord-ouest d’Alta Gracia
Gymnocalycium bruchii ssp pawlovskyi.
Ce taxon se situe à l’extrême nord-est de l’aire de répartition de l’espèce. Le taxon G. bruchii v. niveum est admis comme une forme valable.
Gymnocalycium bruchii ssp brigittae.
Ce taxon se situe à l’extrême nord-ouest de l’aire de répartition de l’espèce, à haute altitude et seul représentant de l’espèce dans la Sierra Grande, occupant le flanc Est.
La plupart des autres taxons sont considérés, au mieux, comme des formes par H. Vertongen qui considère comme valables, outre fma niveum, fma suzannae (à l’extrême Est de l’aire de G. bruchii) et fma glaucum (au sud de l’aire).

En revanche, ce connaisseur des Gymnocalycium, qui les fréquente assidument sur le terrain, s’éloigne radicalement de W. Papsch sur les points suivants :

Gymnocalycium rauschii est un taxon décrit à partir de plantes à l’origine confuse, voire attestant d’un mélange par leur collecteur (Rausch). Pour cette raison il est difficile de le mettre en synonymie avec Gymnocalycium bruchii ssp brigittae, d’autant que certaines plantes provenant du même lot semblent bien avoir leur identité propre, bien distincte de Gymnocalycium bruchii.
Gymnocalycium bruchii ssp carolinense n’est pas une combinaison valable. Gymnocalycium carolinense est d’ailleurs reconnu comme un taxon valable par de nombreux auteurs.
Le rang de sous-espèce de ludwigii n’est pas justifié selon Herman Vertongen. Ce taxon mériterait d’être élevé au rang d’espèce à part entière. Son argumentation tient au fait que, s’il a été décrit d’une petite aire limitée à l’est de la Province de San Luis, H. Vertongen l’a également découvert dans la Sierra de San Luis, à l’Ouest de la Province.
La récente publication de Gymnocalycium bruchii ssp deminii par Gapon et Neuhuber (Cacti Year-Round, 2016) enrichie cette même année par Tom Kulhanek (Schütziana 7(2016)3, pp 27-40, valide une nouvelle sous-espèce pouvant avoir une origine hybride avec Gymnocalycium andreae (dont il hérite une fleur jaune) et/ou Gymnocalycium amerhauseri.

On le voit, l’approche du taxon bruchii, extrêmement polymorphe, est complexe et encore discutée. Dans l’attente de nouvelles publications, les lecteurs se feront leur propre opinion. Vous trouverez ci-dessous l’illustration de nombreux taxons susceptibles d’être trouvés dans le commerce sous forme de graines.

Gymnocalycium bruchii

Gymnocalycium bruchii

Gymnocalycium bruchii

Même sujet.

Gymnocalycium bruchii

Gymnocalycium bruchii. Autre sujet

Gymnocalycium bruchii

Gymnocalycium bruchii. Autre sujet


Gymnocalycium bruchii P 506

Gymnocalycium bruchii P 506

Gymnocalycium bruchii P 506. Westl. Ascochinga 1500m, Cordoba, Argentine
Origine Adaria Garden


Gymnocalycium bruchii GN 89-162/442

Gymnocalycium bruchii GN 89-162/442

Gymnocalycium bruchii GN 89-162/442. Sierra de Portezuelo, San Luis, Argentine.
Origine Adaria Garden